MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La CÔTE D'IVOIRE à l'UNESCO

DG UNESCO

Directrice Générale UNESCO

Message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement sur le thème « La pollution de l’air » 5 juin 2019

Ces enjeux, le premier rapport d’évaluation mondial sur la biodiversité – lancé le 6 mai 2019 à l’UNESCO, à l’issue de la réunion plénière de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) – les fait clairement ressortir. Il nous alerte sur la dégradation sans précédent de la nature et de ses processus écologiques et évolutifs, qui nous assurent un air de qualité, des ressources en eau douce et des sols sains.

DG UNESCO
Directrice Générale UNESCO

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, 3 mai 2019. La liberté de la presse est la pierre angulaire des sociétés démocratiques. Tous les États, toutes les nations, se fortifient par l’information, le débat et la confrontation des points de vue. À l’heure de la multiplication de discours de défiance et de délégitimation de la presse et du travail journalistique, il est primordial que la liberté d’opinion soit garantie par l’échange libre des idées et des informations fondées sur des vérités factuelles.

nouveau

 

Nominations en ligne 2019 pour le Prix UNESCO

pour l'éducation des filles et des femmes

 

 

L’UNESCO a lancé l’appel à candidatures pour l’édition 2019 du Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes. Financé par le Gouvernement de la République populaire de Chine, le Prix attribue chaque année 50 000 dollars des Etats-Unis à deux lauréat(e)s exceptionnel(le)s pour les aider à poursuivre leur travail. Les candidat(e)s intéressé(e)s qui remplissent les critères de sélection sont invité(e)s à contacter la Commission nationale ivoirienne pour l'UNESCO avant le 20 mai 2019.

 

THÈME : "LES MIGRATIONS IRRÉGULIÈRES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST VERS L’EUROPE : QUELS DÉFIS POUR LES PAYS DE LA CEDEAO ?"

Tenu du 12 au 14 mars 2019. à N’SAHÔTEL, Grand-Bassam, Côte d’Ivoire sur initiative de la Commission nationale ivoirienne pour l'UNESCO 

 Le reportage de la Télévision nationale ivoirienne - RTI 1

photo du SG

Le mot du Secrétaire Général

Les temps changent et les mentalités doivent aussi évoluer. Il est de plus en plus question de confier plus de responsabilités aux jeunes afin de faire leurs preuves. Dans cette optique, une équipe jeune est mise en place depuis le 17 juillet 2017, à la tête de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, non pas pour abolir l’immense travail abattu par les pionniers et devanciers, mais pour insuffler à ladite commission un air de jouvence et de renouveau afin de lui éviter de dormir sur ses lauriers. Ainsi, Dr N’golo Aboudou SORO, nouveau secrétaire général, et ses collaborateurs sont au rendez-vous des grands défis que l’UNESCO est en droit de relever. En peu de temps d’exercice déjà, ils ont permis à la commission nationale d’accroître la visibilité de l’UNESCO en Côte d’Ivoire. En témoigne la création du site web, du compte Facebook et surtout la mise en place de « La Tribune de la Paix », Le Magazine de la Commission nationale, véritable miroir qui va exposer les valeurs de l’Education, la Science, la Culture, la Liberté d’expression, du monde agricole et assurément, les actions de la Commission nationale et ses partenaires tant au niveau national qu’international. Le monde est à l’heure de grands bouleversements : le mouvement de la civilisation s’accélérant, l’homme est passé d’une civilisation stable à une civilisation en perpétuel déséquilibre qui menace l’essence même de la culture ; le changement climatique ainsi que les grandes menaces pèsent sur la biosphère ; les intégrismes de toutes sortes, l’intolérance, la discrimination et la pauvreté touchent toutes les communautés ; le progrès scientifique et technique, toujours exponentiel, plonge les populations dans un état d’incertitude dont personne ne voit l’issue. Dans ce contexte, la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Mme Kandia CAMARA, présidente de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO propose, l’UNESCO, non pas comme une panacée mais comme l’une des meilleures alternatives pour apporter la paix dans toutes les régions du monde. Et cette paix doit reposer sur les efforts concertés des États, des organisations de la société civile, des individus, hommes, femmes, jeunes hommes et jeunes filles, et tutti quanti. Il est nécessaire pour elle d’arriver à mutualiser les efforts et les intelligences, avec intégrité intellectuelle et collégialité constructive, d’inviter les scientifiques à redimensionner et à réinterroger leur discipline, dans le seul but de mettre au service des sociétés humaines le pouvoir de la science et ses dérivés afin de permettre à tout le monde d’avoir le droit d’imaginer un avenir meilleur.

Dr Soro N’Golo Aboudou

SG de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO

Les 5 grands programmes

 

  • Education (ED)
  • Sciences Exactes et Naturelles (SC)
  • Sciences Humaines et Sociales (SHS)
  • Culture (CLT)
  • Communication et Information (CI)

Le mot du Secrétaire Général

photo du SG

Les temps changent et les mentalités doivent aussi évoluer. Il est de plus en plus question de confier plus de responsabilités aux jeunes afin de faire leurs preuves. Dans cette optique, une équipe jeune est mise en place depuis le 17 juillet 2017, à la tête de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, non pas pour abolir l’immense travail abattu par les pionniers et devanciers, mais pour insuffler à ladite commission un air de jouvence et de renouveau afin de lui éviter de dormir sur ses lauriers.  Lire la suite...

Compteur des visiteurs

27809
Aujourd'huiAujourd'hui114
HierHier137
Cette semaineCette semaine114
Ce moisCe mois3690

Le Magazine de la Commission

magazine2