MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La CÔTE D'IVOIRE à l'UNESCO

THÈME : "LES MIGRATIONS IRRÉGULIÈRES DE L’AFRIQUE DE L’OUEST VERS L’EUROPE : QUELS DÉFIS POUR LES PAYS DE LA CEDEAO ?"

Tenu du 12 au 14 mars 2019. à N’SAHÔTEL, Grand-Bassam, Côte d’Ivoire sur initiative de la Commission nationale ivoirienne pour l'UNESCO 

 Le reportage de la Télévision nationale ivoirienne - RTI 1

nouveau

 

Nominations en ligne 2019 pour le Prix UNESCO

pour l'éducation des filles et des femmes

 

 

L’UNESCO a lancé l’appel à candidatures pour l’édition 2019 du Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes. Financé par le Gouvernement de la République populaire de Chine, le Prix attribue chaque année 50 000 dollars des Etats-Unis à deux lauréat(e)s exceptionnel(le)s pour les aider à poursuivre leur travail. Les candidat(e)s intéressé(e)s qui remplissent les critères de sélection sont invité(e)s à contacter la Commission nationale ivoirienne pour l'UNESCO avant le 20 mai 2019.

 

Colloque UNESCO sur les migrations irrégulières de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe à Grand-Bassam

Le pari réussi de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO

L’on peut aisément le dire, le professeur Soro Aboudou N’Golo et son équipe de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO ont réussi à relever un véritable défi majeur. Celui de la parfaite organisation du colloque sous régional sur les migrations irrégulières de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe qui s’est tenu dans la ville de Grand-Bassam classée patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Les 5 grands programmes

 

  • Education (ED)
  • Sciences Exactes et Naturelles (SC)
  • Sciences Humaines et Sociales (SHS)
  • Culture (CLT)
  • Communication et Information (CI)

Le mot du Secrétaire Général

photo du SG

Les temps changent et les mentalités doivent aussi évoluer. Il est de plus en plus question de confier plus de responsabilités aux jeunes afin de faire leurs preuves. Dans cette optique, une équipe jeune est mise en place depuis le 17 juillet 2017, à la tête de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, non pas pour abolir l’immense travail abattu par les pionniers et devanciers, mais pour insuffler à ladite commission un air de jouvence et de renouveau afin de lui éviter de dormir sur ses lauriers.  Lire la suite...

Compteur des visiteurs

12654
Aujourd'huiAujourd'hui134
HierHier132
Cette semaineCette semaine552
Ce moisCe mois2343

Le Magazine de la Commission

magazine2