MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

La CÔTE D'IVOIRE à l'UNESCO

photo du SG

Le mot du Secrétaire Général

Les temps changent et les mentalités doivent aussi évoluer. Il est de plus en plus question de confier plus de responsabilités aux jeunes afin de faire leurs preuves. Dans cette optique, une équipe jeune est mise en place depuis le 17 juillet 2017, à la tête de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, non pas pour abolir l’immense travail abattu par les pionniers et devanciers, mais pour insuffler à ladite commission un air de jouvence et de renouveau afin de lui éviter de dormir sur ses lauriers. Ainsi, Dr N’golo Aboudou SORO, nouveau secrétaire général, et ses collaborateurs sont au rendez-vous des grands défis que l’UNESCO est en droit de relever. En peu de temps d’exercice déjà, ils ont permis à la commission nationale d’accroître la visibilité de l’UNESCO en Côte d’Ivoire. En témoigne la création du site web, du compte Facebook et surtout la mise en place de « La Tribune de la Paix », Le Magazine de la Commission nationale, véritable miroir qui va exposer les valeurs de l’Education, la Science, la Culture, la Liberté d’expression, du monde agricole et assurément, les actions de la Commission nationale et ses partenaires tant au niveau national qu’international. Le monde est à l’heure de grands bouleversements : le mouvement de la civilisation s’accélérant, l’homme est passé d’une civilisation stable à une civilisation en perpétuel déséquilibre qui menace l’essence même de la culture ; le changement climatique ainsi que les grandes menaces pèsent sur la biosphère ; les intégrismes de toutes sortes, l’intolérance, la discrimination et la pauvreté touchent toutes les communautés ; le progrès scientifique et technique, toujours exponentiel, plonge les populations dans un état d’incertitude dont personne ne voit l’issue. Dans ce contexte, la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Mme Kandia CAMARA, présidente de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO propose, l’UNESCO, non pas comme une panacée mais comme l’une des meilleures alternatives pour apporter la paix dans toutes les régions du monde. Et cette paix doit reposer sur les efforts concertés des États, des organisations de la société civile, des individus, hommes, femmes, jeunes hommes et jeunes filles, et tutti quanti. Il est nécessaire pour elle d’arriver à mutualiser les efforts et les intelligences, avec intégrité intellectuelle et collégialité constructive, d’inviter les scientifiques à redimensionner et à réinterroger leur discipline, dans le seul but de mettre au service des sociétés humaines le pouvoir de la science et ses dérivés afin de permettre à tout le monde d’avoir le droit d’imaginer un avenir meilleur.

Dr Soro N’Golo Aboudou

SG de la Commission Nationale Ivoirienne pour l’UNESCO

Les 5 grands programmes

 

  • Education (ED)
  • Sciences Exactes et Naturelles (SC)
  • Sciences Humaines et Sociales (SHS)
  • Culture (CLT)
  • Communication et Information (CI)

Le mot du Secrétaire Général

photo du SG

Les temps changent et les mentalités doivent aussi évoluer. Il est de plus en plus question de confier plus de responsabilités aux jeunes afin de faire leurs preuves. Dans cette optique, une équipe jeune est mise en place depuis le 17 juillet 2017, à la tête de la commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, non pas pour abolir l’immense travail abattu par les pionniers et devanciers, mais pour insuffler à ladite commission un air de jouvence et de renouveau afin de lui éviter de dormir sur ses lauriers.  Lire la suite...

Compteur des visiteurs

50068
Aujourd'huiAujourd'hui125
HierHier182
Cette semaineCette semaine669
Ce moisCe mois828

Le Magazine de la Commission

magazine2